Gazette de Marconville n°19 du 10 décembre 2011

Au sommaire de la gazette :

Un automne très sec et très doux…
… qui pourrait avoir des conséquences sur les cultures de printemps
La récolte des légumes de garde
Repiquage sous les serres
Obtention de l’agrément « Terroirs de Picardie-Bio »
Des projets… qui cette fois devraient se réaliser !
Renouvellement du poulailler
Une pause bien méritée !

La Gazette est lisible et téléchargeable en suivant ce lien : Gazette-de-Marconville-n°19

N’hésitez pas à nous poser vos questions si certaines explications vous manquent,
nous tâcherons autant que possible de les publier accompagnée d’une réponse.

Publicités

Vos questions – nos réponses – 10 décembre


Où il est question d’ail, d’oignons, de carottes, de courges, salades et choux…

Cliquez sur ce lien pour télécharger les Questions-Réponses du 10-12-2011

Pourquoi n’y a-t-il pas d’ail dans les paniers ?
L’ail pousse surtout dans le sud de la France, dans des sols légers et secs.
Le climat de Picardie est décidément trop humide et ce n’est pas faute d’avoir essayé !
Depuis 4 ans, Loïc en plante au mois de février et à part quelques rescapés,
la plupart finissent par pourrir au mois de mai avant même d’être récoltés !

Et les oignons ?
Vous avez généralement des oignons frais en botte au mois d’avril-mai.
Sinon, les oignons ont été récoltés cette année en septembre en même temps que les échalotes
et sont ensuite stockés à l’abri pour sécher. Loïc commence à distribuer en ce moment
les échalotes qui se conservent moins bien et distribuera les oignons à partir de janvier.

Pourquoi certaines carottes sont très petites et d’autres très grosses ?
Dans la même parcelle, le terrain est hétérogène, parfois très humide et parfois très sec. On peut donc trouver  des carottes naines et des carottes géantes à quelques mètres de distance…(sachant bien sûr que si ces parcelles étaient arrosées, cela ferait rentrer tout le monde dans la norme 🙂
La nature du terrain joue aussi : dans une parcelle sableuse, la carotte pousse facilement, elle a un aspect presque parfait. Dans une parcelle argileuse avec des cailloux, elle se contorsionne, et encore plus si la terre est sèche.
La variété intervient aussi beaucoup dans l’affaire : les carottes un peu difformes et parfois monstrueuses que vous avez dans les paniers sont des carottes de Colmar, une ancienne variété un peu difficile à discipliner, mais très sucrée 🙂

Lire la suite